ConviviaPêche

Forum de pêche pour tous, laissez vos photos, vos articles, vos commentaires !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La perche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vain

avatar

Nombre de messages : 257
Age : 27
Date d'inscription : 26/05/2007

MessageSujet: La perche   Ven 29 Aoû - 5:03



Nom latin : Perca fluviatilis
Famille : Percidés
Taille légale de capture : aucune

La perche est avec le brochet le carnassier autochtone de nos eaux douces. Elle est par ailleurs l'espèce la plus répandue de nos eaux douces, et s'acclimate à tout biotope, tant en eaux vives qu'en lacs ou étangs, hormis les zones à forte turbulences. Dans certains secteurs, elle est même le carnassier dominant, avec parfois un phénomène de nanisme bien connu des pêcheurs en lacs de barrage.
Pour le pêcheur débutant ou confirmé ce poisson est un véritable don du ciel, tant il est présent. Curieuse, agressive, la perche reste à mon avis le carnassier le plus facile à prendre. Elle se pêche tant à la cuiller, flotteur, mort-manié, leurres souples, lancer léger.... ! ! ! ! De ce fait il est recommande aux pêcheurs débutant de s'attaquer à elle en premier lieu, avant de traquer des poissons plus délicats à localiser et à capturer. Il aura à sa disposition un poisson assez facile a attraper, et de ce faire la main avant de passer aux choses sérieuse.
Le seul inconvénient que je lui confère est sa taille, qui n'atteint pas des dimensions digne des plus grands prédateurs de nos eaux. Mais bon, la quantité est souvent présente, et piquer plusieurs individus de 400/500 gr dans la journée est tout à fait plaisant. Et il n'est pas rare, de réaliser une jolie prise avec un spécimen de 2 ou 3 livres



Descriptif


La perche mesure entre 25 et 30 cm pour un poids moyen d'environ 250 à 300G. Les plus gros spécimens peuvent atteindre 60 cm et peser 4 Kg. Cependant sa taille varie énormément d'un plan d'eau à l'autre selon la nourriture présente, et nombreux sont les lacs ou étangs, ou elles sont atteintes de nanismes, uniquement pour cause de carence alimentaire (déséquilibre des populations présentes). Dans un tel contexte elle ne dépassent que rarement les 20 cm.
La perche est un poisson dont la robe est agréable à la vue. Elle ne peut en aucun cas être confondu avec une autre espèce tant sa robe et sa morphologie sont typiques. Gris foncé sur le dos, vert jaune sur les flancs et blanchâtre sur le ventre. Ses flancs sont décorés de plusieurs stries verticales de teintes noirâtre, lui conférant un aspect tigrée, de toute beauté, recouverts de petites écailles rugueuses. Ces nageoires sont typiques, teintées d'une couleur orangée.
Plus l'animal grandit et plus elles deviennent massives, avec une bosse au niveau du coup (ce qui leur vaut le surnom de « Grosses bossues »). Comme son cousin percidés le Sandre, la perche possède deux nageoires dorsales. La nageoire proximale (celle située au plus prés de la tête), est soutenue par une douzaine de rayons épineux. La nageoire distal (la plus éloignée de la tête), est composée de rayons mous. Élevée à sa basse le corps se rétrécit, et se termine par un petite caudale.
La tête, se termine par une bouche à large ouverture, lui permettant d'aspirer des proies conséquentes. Elle à d'ailleurs souvent les yeux plus gros que le ventre ! ! ! !. Sa mâchoire est armée de nombreuses petites dents, et se lèvres sont extrêmement fragiles, d'où de nombreux décrochages.



Habitat


Quel que soit le type d'eau, son habitat de prédilection est inévitablement parsemé d'obstacles. Mais elle adore se tenir au pied des falaises abrupts, ou tout poste ou la berge tombe à pic. Vous la trouverez aussi aux abords de tout obstacles immergés ou d'ouvrages d'art (bois morts, piles de pont....)




Alimentation


Les juvéniles, comme tout les poissons carnassiers, se nourrissent à leur naissance de zooplancton. Arrivé à l'age adulte, la perche devient principalement carnassière. Elle à un faible pour les poissonnets longilignes, de type ablette, goujon, gardonneaux, de par la physionomie de son ouverture buccale.
C'est une vraie gourmet , et elle aime de nombreux plats. Capable de fouiller le fond à la recherche de minuscules vers de vase, de gober un éphémère ou de longer les rives à la recherche d'un lombric inconscient. En dehors de la période de reproduction on peut classer sont appétit de constant et féroce.



Comportement


Les perches vivent en troupe, par groupe d'individus de même tailles, et se dispersent au fur et à mesure que la taille des sujets augmente. Les grosse perches localisent les secteurs les plus confortables, où elles se sentent en totale liberté, laissant les postes classiques aux plus jeunes sujets.
Elles chassent en groupe, le plus souvent en surface, à l'aide d'une stratégie bien huilée. Chaque individu tient une place précise dans la conquête de la nourriture, et lors de l'assaut final, chaque poisson poursuit une proie potentielle, jusqu'à l'attraper. Dans ces moments de trophisme alimentaires, les poissonnets essayent de se sauver des petites dents râpeuses de leurs assaillants en sautant hors de l'eau. A la vue d'un tel phénomène, fréquent en belle période, il est facile d'imaginer que nos amis les bossues passent à table. Elles peuvent ainsi poursuivre un bancs d'alevins, en début d'été sur plusieurs dizaines de mètres. Essayez donc de les intercepter dans leur déplacements ! ! ! ! Comme tout carnassiers, elle suit toujours de prés son garde manger, et quel que soit la saison. Souvent se sont les plus jeunes sujets qui réagissent immédiatement sur vos leurres. Si au premier passage vous prenez un individus de 3 livres, soyez sur que ce poisson est solitaire.... Quoi qu'il m'est déjà arrivé (que trop rarement à mon goût) de prendre 2 ou 3 gros sujets sur un même poste. Mais soyez certains que les chasses visuelles de surface, sont essentiellement l'accomplissement de sujets de taille réduites. Je peux vous affirmer que les plus gros spécimens chassent 90% des cas en plein eau... ! ! !
Lors des périodes de crues, en rivière, elle se fait un régal des vers de terre précipités dans les remous et les veines d'eau. Comme elles se déplacent et vivent en banc, il est tout à fait possible de prendre plusieurs perches l'une à la suite de l'autre. La faiblesse de cet animal reste sa curiosité. Elle n'hésite pas a venir à proximité de vos leurres ( cuillers, leurres souples, poissons nageurs) sans intention de s'alimenter. Combien de fois ai je aperçu une perche suivre mon poisson nageur, cuillers.... et s'en détourner comme si de rien n'était. De nombreux pêcheurs ont compris tout l'intérêt, de cette curiosité, et utilisent des leurres qui brillent, flashent dans l'élément liquide afin d'attirer son attention, avec un succès évident : dandine, guignols, poisson d'étains......
Faites attention à ne perdre le poisson que vous venez de piquer. Les rebords de sa bouche sont d'une fragilité excessive et l'on perd de nombreuses pièces si l'on ne fait pas preuve de souplesse et de maitrise. Auquel cas, vous vous apercevrez vite que les poisson semblent absents. En fait , tout comme le sandre, la perche est capable de communiquer à l'ensemble du groupe du danger potentiel existant.
Ce comportement est typique des percidés, mais aucune réflexion scientifique ne vient confirmer ou infirmer cette attitude.
Comme le disait Izaac Walton :
"si un trou contient des perches, et que le pêcheur est assez habile, il pourra les sortir toutes, qu'elles soient dix ou cinquante. Toutefois, il devra faire fort attention, car si l'une d'elle lui échappe, le reste de la troupe fuira avec elle"

Il serait judicieux que nos Instances Fédérales, sensibilisent nos scientifiques à l'étude des comportements des espèces piscicoles. A ce demander si seuls les salmonidés (truite, saumon...) les intéressent ! ! ! Nos carnassiers n'aurait-ils pas le droit au même égard ? ! ! ! !




Reproduction


Sa reproduction printanière se produit dès que l'eau atteint une température de 13°. La femelle dépose ses ovules sur des immergés, végétaux aquatiques, ou racines, qui se manifestent par des rubans d'œufs collés en filaments sur les supports de pontes.
La perche atteint la maturité sexuelle à l'age de 2 / 3 ans, pour le mâle, et guère plus pour la femelle (4 / 5 ans). La quantité d'œufs fondés est supérieur à la moyenne poids de la ponte/poids du poisson des autres espèces carnassières. Une femelle de 500 gr, peut déposer jusqu'à 45000 Ovules. Après 2 semaines d'incubations, les nouveaux-nés, doivent se protéger de nombreux prédateurs, dont leurs propre parents, lesquels n'hésitent pas à en faire leur dîner d'un soir, si le besoin s'en fait sentir ! ! ! ! Si tout ce passe pour le mieux ,il faudra environ 1O ans, pour faire des survivants des individu d'un kilo ! ! ! !






tiré du site http://www.blogg.org/blog-49945.html

_________________
"chacun juge qu'il a assez d'intelligence, mais comme c'est ac ça qu'il juge, il a de forte chances de se tromper" by COLUCHE hommage au dieu de l'humour et de la générosité

Lost Fan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crazyfisher
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 236
Age : 28
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: La perche   Dim 31 Aoû - 12:56

merci cher vain pour avoir parlé si bien de ce poisson trés sympatique... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://conviviapeche.goodbb.net
 
La perche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perche --> Leurres, Bombettes
» Perche arc en ciel en aquarium
» Peut on pêcher la perche en période de fermeture du carnassier ?
» BRM 300 MORTAGNE AU PERCHE 61
» La perche et ses pêches

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ConviviaPêche :: Univers pêche :: Articles-
Sauter vers: